Cette troisième édition, organisée par la FRB et ouverte par Hugues VANEL, a rassemblé 350 personnes de l’acte de construire à Saint-Brieuc le 21 Avril !

Animées par Jérôme BONALDI, journaliste, chroniqueur TV et radio, ces assises ont démontré que la transition numérique concerne pleinement le secteur de la construction !

Professionnels du numérique, sociologue, architectes, bureaux d’études, entrepreneurs du bâtiment, créateurs de start-up, enseignants, formateurs et étudiants ont croisé leur point de vue tout au long de cette matinée rythmée de vidéos, de démonstrations d’outils connectés et autre technologie, au service de la construction.

Hugues MEILI, fondateur et PDG de Niji : « le numérique est dans la rue, si les entreprises ne veulent pas être à la rue, elles doivent être dans la rue ! »

Le numérique touche donc la phase de conception, autour de la maquette numérique (BIM), de réalisation et d’exploitation des bâtiments.

De ce fait, et toujours selon Hugues MEILI, trois questions se posent pour le dirigeant d’entreprise : « Par quel bout prendre le numérique ? À qui je le confie ? Comment je le finance ? »

Le sociologue, Stéphane CHEVRIER, créateur de MANA ouvre d’autres perspectives pour les professionnels : « Vu du côté de l’usager du bâtiment, comment s’approprier ces outils ? Souhaite-t-il prendre le contrôle et gérer sa maison ? Les professionnels doivent écouter, comprendre pour proposer les bonnes solutions. »

En sa qualité de maître d’ouvrage, Bernard POULIQUEN, Vice-Président du Conseil Régional en charge de l’enseignement supérieur, de la recherche et de la transition numérique a clairement annoncé la couleur : «  Le Conseil Régional construira ses prochains lycées en BIM ! »

Les professionnels de la construction quant à eux, pèsent le pour et le contre…considérants que le pour l’emporte aisément, moyennant une bonne formation et un accompagnement des équipes.

L’enjeu compétences est justement exprimé par Anne-Sophie NOIREL, DRH du Groupe Cardinal Edifice qui expose la stratégie compétences du groupe : « Après avoir identifié le caractère incontournable du BIM en termes de valeur ajoutée, nous avons mis en place une démarche globale reposant sur l’émulation d’équipe »

Les créateurs de solutions techniques, souvent des start-ups passées par la French Tech Rennes-Malo, ont aussi occupé une légitime place dans cette chaîne de créativité, au service de tout un secteur !

Rendez-vous pour l’acte IV, en 2018 !