Aujourd’hui au palais des congrès de Brézillet, à Saint-Brieuc, à l’initiative de la fédération régionale du bâtiment, se déroulent les assises de la construction. Un secteur du bâtiment qui, en Bretagne, représente 8% des emplois.
Si le secteur va mieux, c’est qu’il sait aussi faire face aux mutations en cours. La transition numérique en est une, qui fait l’effet d’une révolution. C’est d’ailleurs le thème de ces assises. « Le numérique transforme la société, pourquoi pas la construction ? », interroge Nicolas Lebon, secrétaire général de la FFB Bretagne. De l’architecte au commercial, tous les secteurs sont ainsi concernés.

Maîtrise des coûts
En Angleterre et aux Etats-Unis, le numérique est en place. Et vécu comme une meilleure efficacité pour éviter d’accumuler les retards sur les chantiers et l’explosion des coûts, courants dans l’activité. Là, ils devraient être contenus. « Jusqu’ici, chaque corps de métiers travaillait selon ses propres schémas. Désormais, il va falloir partager, insiste Hugues Vanel, président de la FFB Bretagne.
La transition numérique impacte également la relation aux clients, les différents sites internet devant ainsi se mettre à la page. Ainsi, les particuliers piochent déjà sur la toile pour nourrir leurs projets.

En direct du chantier
Enfin, le support numérique fera évoluer la gestion des chantiers.
À l’aide d’une tablette, l’entreprise pourra ainsi prendre des photos pour rendre compte au client de l’évolution de son chantier. Une révolution majeure là aussi, à découvrir dès ce matin, à Brézillet.

 

Article du journal Le Télégramme du 21/04/16