Patrick d’HÉROUVILLE : « Le photovoltaïque est dans l’ère du temps, il est une réponse à la production d’énergie verte, locale, et une vraie réponse à l’autonomie. Produire son énergie permet de s’émanciper et de maîtriser le prix de son électricité pour les 20 ans à venir. Les systèmes photovoltaïques sont fiables, simples à mettre en œuvre et peuvent facilement évoluer au cours du temps pour s’adapter au besoin du client. »

Le marché du photovoltaïque est déjà très dynamique, au sud comme au nord de la France, porté par des évolutions fortes telles que le réglementaire, l’économique (compétitivité du solaire) et le sociétale (forte appétence de nos concitoyens pour l’autoconsommation).

C’est un moyen simple et sûr de produire de l’électricité sur un bâtiment tout en le valorisant : toiture, brise soleil, pergola, façade.
La RE 2020, future réglementation qui remplacera la RT 2012, pourrait également accélérer ce marché en pleine renaissance. Le gouvernement français s’est fixé comme objectifs ambitieux d’installer trois à quatre fois plus de panneaux photovoltaïques en France d’ici 10 ans (2028) par rapport à aujourd’hui*.

Pour accompagner ce marché et professionnaliser le secteur, plusieurs acteurs (professionnels du photovoltaïque, électriciens, couvreurs, énergéticiens) ont décidé de constituer un groupe de travail début 2019 au sein de la FFB Bretagne avec l’appui du GMPV**, et professionnaliser le secteur. Les priorités sont :

  • Comprendre et améliorer les complexités administratives de qualification, d’assurance, de raccordement, etc. en travaillant étroitement avec les différents partenaires,
  • Informer et accompagner les professionnels souhaitant se lancer dans ces activités,
  • Sensibiliser le grand public sur les moyens d’identification des « éco-délinquants ».

Patrick d’HÉROUVILLE : « Ce groupe de travail offre l’opportunité aux professionnels du photovoltaïque de se retrouver et d’échanger, d’être à l’écoute du marché grâce à des rencontres avec des fabricants, des acheteurs publics et des clients privés. Il permet également de faire remonter et solutionner des difficultés techniques et administratives via les partenariats de la FFB avec Enedis, EDF, Qualit’Enr ou encore les assureurs. Ce groupe vise à professionnaliser les acteurs bretons et à asseoir une crédibilité de la filière pour laisser le moins de place possible aux éco-délinquants. »

Ce groupe de travail est présidé par Patrick d’HÉROUVILLE, dirigeant de SOS Solaire à Pordic (22). Il est ouvert à tout professionnel adhérent à la FFB qui souhaite y participer !

*Objectifs de la programmation pluriannuelle de l’énergie (janvier 2019)
**Groupement des métiers du photovoltaïque de la FFB