La Gestion Technique de Bâtiment (GTB) est un système informatique permettant de superviser (contrôle et pilotage) l’ensemble des équipements installés dans un bâtiment, par exemple :

  • l’éclairage ;
  • le chauffage, la ventilation et la climatisation (CVC) ;
  • les portes et portails d’accès ;
  • la vidéosurveillance ;
  • les brises soleil ;
  • les volets.

Les informations remontées sont multiples : alarmes, défauts techniques, retours de marche, position ou pourcentage d’ouverture d’un volet ou d’une vanne, températures, pressions, débits, consommations électriques, d’eau et de gaz.

L’interconnexion des équipements parait à ce jour une évidence, et ils ne doivent pas rester des systèmes « monoactivités ». En effet, il existe rarement un vrai lot GTB dans les cahiers des charges, aussi bien pour le neuf que pour la rénovation des bâtiments. Celui-ci est souvent inclus dans un lot CVC, et lui donne une sensibilité exclusive chauffage, oubliant les autres postes (volets, éclairages, accès, etc…) et des fonctions centralisées globales, pourtant au cœur des préoccupations des clients et surtout des utilisateurs finaux des structures.

Pour assurer une interconnexion parfaite des équipements, le groupe API a développé une plateforme de pilotage et de reporting nommée Lina Pro : base de données unique remontant les informations via des automates standards du marché, et communiquant sur des protocoles ouverts.

La GTB au service de la performance énergétique

Outre le pilotage, la GTB permet d’améliorer la performance énergétique du bâtiment grâce aux fonctions suivantes :

  • la régulation du chauffage,
  • la régulation du refroidissement,
  • la régulation de la ventilation et de la climatisation,
  • la commande de l’éclairage via des sondes de luminosité,
  • la commande des stores liée à des sondes de température.

En fonction des informations historiées, les fonctions d’horodatages ou les algorithmes de régulation pilotent tous les équipements et assurent un bilan global en temps réel de son installation.

Des fonctions croisées avec un agenda permettent même de réserver une salle de réunion, donnant accès aux fonctions éclairage, chauffage, ventilation voire prises de courant. Fini les salles glaciales à l’arrivée des occupants, fini la surchauffe liée au convecteur resté allumé depuis plusieurs jours !

Vers une convergence des systèmes GMAO et GTB

La Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur (GMAO) est destinée aux services de maintenance d’une entreprise.

L’intégration des données de consommations et l’historisation de tous les défauts et dépassements de seuils, au sein de la GMAO Lina Maintenance, permet de paramétrer des alertes afin de déclencher automatiquement des interventions en cas de détection d’anomalies (actions correctives, opérations de maintenance préventive ou prédictive). Par exemple : une baisse des débits de ventilation liée à l’encrassement du filtre peut engager une opération de maintenance et la commande automatique du filtre. À l’inverse, une augmentation de la consommation électrique d’une VMC indique un encrassement des gaines ou un défaut des roulements ventilateur, et nécessite une intervention.

Mais le réel intérêt de cette convergence des systèmes réside dans un gain de temps important en supprimant les multi-saisies et recopies d’informations d’un logiciel à un autre.

De fait, on peut envisager de mettre à jour automatiquement les nomenclatures, les localisations géographiques, les plans électriques en fonction d’un changement de référence, les stocks pièces détachées, les tableaux d’équivalences, dès la première saisie dans le module GMAO ou GTB.

Avec cette garantie d’interopérabilité des systèmes, le Groupe API accompagne le client vers l’Industrie 4.0 pour le porter vers le summum de la performance.