Qu’apporte le numérique à Jean-Christophe THÉZÉ, chef d’entreprise à La Mézière en Ille-et-Vilaine ?

Jean-Christophe THÉZÉ dirige l’entreprise familiale THÉZÉ depuis 2009. Il a pris la suite de son père, Guy, qui avait lui-même en 1980 succédé à son père Joseph, créateur de l’entreprise en 1937.

Entreprise spécialisée en peinture intérieure, décoration, revêtements de murs et sols, peinture extérieure, ravalement de façades, isolation par l’extérieur, elle emploie 50 salariés.

Activité plutôt tournée vers les marchés privés dans la rénovation, entretien et restauration de Patrimoine pour particuliers, professionnels et sites classés.

La plupart de ses chantiers se situent en Ille-et-Vilaine.

Qu’est-ce que la transition numérique lui apporte ?

Jean-Christophe, novateur, vient de mettre en place, depuis janvier 2016, ce qu’il appelle une « messagerie de terrain ».

Il a commencé par équiper les chefs de chantiers et les conducteurs de travaux de smartphones sur lesquels une application leur permet d’être en lien instantané avec l’entreprise. Au siège, lui-même, la responsable des plannings et le service achat sont également connectés aux chantiers via cette application.

Cette messagerie de terrain permet à chaque responsable de chantier de tenir informé à l’instant «  T » le chef d’entreprise ou conducteur de travaux, via des SMS, des photos, des documents, des comptes-rendus de chantiers, des modifications de plans, etc… S’il y a un changement de programme, la personne responsable des plannings peut le mettre à jour immédiatement et le retransmettre au compagnon. Le passage des commandes se fait également par ce biais.

Jean-Christophe y voit plusieurs avantages :

  • Un gain de temps,
  • Un gain de déplacements,
  • Une réactivité immédiate,
  • La possibilité de répondre tout de suite aux interrogations des compagnons sur chantiers,
  • Le désengorgement du standard téléphonique de l’entreprise,
  • Une communication large et rapide des informations liées à la vie de l’entreprise.

Il précise que l’accueil de cette nouvelle manière de travailler a été très bien perçue par les compagnons qui se sont très vite appropriés le nouvel outil. Pour ce faire, Jean-Christophe a assuré une formation courte.

Il cite un deuxième outil qui lui fait gagner beaucoup de temps : le spectromètre numérique.

Cet outil permet de reconnaître la teinte de tous supports et de la retraduire sur des nuanciers. Cela évite donc de devoir transporter les nuanciers lors de chaque rendez-vous et surtout donne instantanément la teinte sans risque d’erreur !

Jean-Christophe a investi dans deux de ces appareils pour son entreprise, outil particulièrement adapté aux peintres.