Hugo BOUVET est cogérant de l’entreprise familiale BOUVET SARL spécialisée en maçonnerie, gros œuvre à Combourtillé en Ille-et-Vilaine.

L’entreprise emploie 16 personnes dont 10 ouvriers d’exécution, 3 apprentis et 3 encadrants.

Hugo termine sa formation ESJDB (École Supérieure des Jeunes Dirigeants du Bâtiment) en septembre prochain et nous dit son ressenti.

Hugo, comment avez-vous connu l’ESJDB et pourquoi avoir choisi de suivre cette formation ?

« J’ai appris l’existence de cette formation début 2015 par l’intermédiaire du dirigeant de l’entreprise BOUVET au moment où nous envisagions le projet de reprise de l’entreprise.
Après avoir pris connaissance du contenu du cursus et rencontré une personne de l’ESJDB, j’ai été convaincu que cette formation représentait une étape indispensable à mon projet. »

Que vous a apporté cette formation ?

« Des outils supplémentaires pour répondre au défi et aux exigences de la fonction de dirigeant d’entreprise, notamment dans le domaine financier, l’étude de prix et toute la partie administrative que j’ai pu développer du fait de mon expérience professionnelle passée de conducteur de travaux.
Cela a été pour moi, un réel renfort de compétences. »

A-t-il été facile de vous organiser pour suivre les cours qui représentent environ 1 semaine par mois sur une période de 18 mois ?

« Ce n’est pas évident de se libérer du temps mais avant le démarrage de la formation nous avons établi une réflexion d’organisation. L’ancien dirigeant a maintenu sa présence dans l’entreprise pendant ma formation. Mon associé m’a également suppléé et je les remercie car cela m’a permis de m’organiser plus facilement et de rendre possible mes présences aux formations.
Pendant ma formation, j’ai néanmoins essayé de me rendre le plus disponible possible pour répondre aux questions de mes compagnons.
Il m’était également nécessaire de préparer mes semaines d’absence en anticipant les instructions à passer, en préparant mes chantiers en amont, en anticipant les commandes et prévoyant un remplaçant aux réunions de suivi de chantier. »

Hugo, conseilleriez-vous cette formation à un collègue futur repreneur ?

« Oui car je ne regrette pas d’avoir suivi cette formation qui a répondu à mes attentes.
Si je devais lui donner un conseil, je choisirai la nécessité de déléguer, de s’organiser pour gérer les absences.
Ce cursus est complet et prépare aux enjeux et responsabilités de chef d’entreprise. »