L’enquête annuelle des perspectives de recrutement des entreprises bretonnes du bâtiment, réalisée par la Cellule Économique de Bretagne, vient de révéler environ 5 300 projets de recrutement envisagés en 2018, dont 35 % en contrats durables (CDI ou CDD supérieurs à 6 mois), 11 % en CDD de moins de 6 mois et 54 % en intérim.

C’est pourquoi les fédérations départementales ont décidé de favoriser la mise en relation d’entreprises et de futurs salariés.

André KERVEADOU, PDG de l’entreprise LOY, indique que les entreprises doivent apporter des changements dans leur façon de recruter et le job-dating peut apparaître comme une des solutions innovantes pour favoriser les embauches. C’est ce qui explique sa présence lors de cet évènement.

Le job-dating a été planifié par la FFB 56 à Caudan début octobre en réponse à l’enquête réalisée auprès des adhérents faisant état de plus de 200 offres d’emploi à pourvoir dans le département.

Pour l’Entreprise LOY SCOP de 25 salariés spécialisée en ossature bois, la problématique du recrutement n’est pas récente, avec, depuis plusieurs mois, des recherches de candidats qui n’ont pu aboutir.

Préalablement à la séance de job-dating, l’entreprise avait renseigné le(s) profil(s) recherché(s), à l’aide de fiche de poste transmise par la FFB 56.

Ces renseignements ont permis aux équipes de Pôle Emploi du bassin de Lorient d’adapter au mieux les fichiers de candidats à proposer à la quinzaine d’entreprises présentes.

Concrètement, le 3 octobre au matin, André KERVEADOU a pu échanger avec six demandeurs d’emploi positionnés sur le poste de dessinateur, compétence attendue dans l’entreprise.

4 d’entre eux ont ensuite fait l’objet d’un entretien en interne, et le recrutement d’un de ces candidats est en phase de finalisation.

Plutôt sceptique en amont de cette action,  André KERVEADOU y a trouvé un grand intérêt au final.

Des candidats sont venus à la rencontre des entreprises, en présentant un projet professionnel clair. André KERVEADOU y voit déjà un 1er indicateur de motivation.

Par ailleurs, il a pu apprécier la diversité des parcours, avec ou sans expérience, demandeurs d’emploi en reconversion, représentant la diversité des compétences en entreprise.

André KERVEADOU conclut ses propos en indiquant que les entreprises doivent apporter des changements dans leur façon de recruter et le job-dating peut apparaître comme l’une des solutions innovantes pour favoriser les embauches.

Il est également prêt à participer à nouveau à ce type de manifestation en fonction des besoins de l’entreprise.